Un été avec Rando Larzac

Un été avec Rando Larzac

Moi c’est Victor (l’âne sur la photo s’appelle Yoyo) et j’ai passé un été au Caylar en tant que stagiaire d’une formation d’animateur en randonnée et en éducation à l’environnement, en compagnie de Céline et Xavier qui s’occupent de Rando Larzac, une petite structure locale et familiale. Voici ce qu’il s’est passé cet été.

 

L’été chez Rando Larzac, ça déménage ! Non pas parce que Céline et Xavier déménagent en Aveyron ou pire dans le Gard, mais parce que chez eux l’été, il y a du mouvement ! Entre le gîte qui ne désempli pas, le festival du Roc Castel avec plein d’animation, toutes les activités d’accompagnement de randonnées et la location de vélo, il n’y a pas de quoi essayer les chaises longues dans le jardin !

Que s’est-il passé cet été pour Céline et Xavier ? Céline qui s’investi depuis des années dans le festival du Roc Castel sur l’éloge du voyage lent (à pied, à vélo, à cheval, à la voile, à pédalo, à skateboard, etc.) a commencé la préparation de cette manifestation début juillet en s’occupant en parallèle du gîte. Ce dernier a accueilli cette année plusieurs groupes d’enfants, des familles, des randonneurs, des snowboardeurs… ha non il faisait chaud au Caylar cette année !

Toutes ces personnes ont profité du lieu et découvert le Sud du Larzac sous différents aspects et parfois en louant des vélos à Xavier, mais également en profitant de sa connaissance du milieu caussenard pendant des sorties accompagnées à pied ou à vélo.

Xavier s’est occupé tout l’été de la location et de l’entretien de VTT électriques et classiques et aussi de VTC électriques (vélo tout chemin). Mais le cœur de son métier est l’accompagnement de groupes ou d’individuels sur des sentiers balisés ou non, sur l’ensemble du Larzac et aussi plus loin ! Cette période estivale a été l’occasion pour de nombreuses personnes d’accéder à des recoins cachés et à des informations intéressantes sur l’environnement du plateau. Et rien que pour les paysages, ça vaut le coup de randonner sur les bons sentiers !

Et qu’en est-il des ânes !? Ils nous ont accompagnés eux aussi ! Quelques fois sur des belles pistes balisées mais aussi sur les chemins caillouteux. Toujours tranquilles, se grattant allègrement sur les buis toujours verts, un coup à droite, un coup à gauche. Correctement bâtés, nos amis ont porté nos sacs et même les enfants !

A part ça, quelques souvenirs me reviennent, des endroits magiques, des paysages magnifiques, des moments intenses : le dédale des canalettes à côté de l’Hospitalet ou de la Vis en amont des moulins de la Foux, les hêtres dans des endroits insoupçonnés, les cumulonimbus incroyables de ses temps d’orage lors de cette année particulièrement active, la steppe du Larzac hérissée de cardabelles mais montrant un visage plus doux grâce à ses magnifiques orchidées, les jeunes que l’on a accompagné et qui respirent la vie, les nuits de bivouac avec les grillades au feu de bois, les épines noires qui font crever les roues des tracteurs ! Et d’autres souvenirs qui me reviendront à la mémoire durant encore longtemps.

Autres infos récentes