Atelier « Carnet »

Atelier « Carnet »

Depuis plusieurs années, différentes structures nous font confiance pour leurs proposer  des activités pendants leurs séjours à Co ‘gîte. Il s’agit surtout de structures qui encadrent des enfants ou des ados.

 

Et pour reposer les muscles après des sorties VTT, des randonnées avec des ânes ou du Tir à l’Arc… l’école buissonnière sort son atout « artistique » !

Il est bon aussi de se retrouver au calme et travailler l’attention …

Céline propose un atelier «création de carnet de voyage ou de carnet de séjour…» dans « l’espace carnet », un maître mot «  on peut tout découper, tout déchirer, coller, peindre … ».

On étudie d’abord quelques exemples de carnets facilement réalisables, on montre les différentes sortes de papiers, les cartons, rubans, ficelles … puis chacun élabore  son projet : format carré, rectangle, petit ou grand, relié avec de la ficelle ou des attaches parisiennes… on mesure, trace, coupe de grandes feuilles pour créer les pages intérieures du carnet. Quand tous les éléments  du « futur » carnet sont prêts, place à la décoration de la couverture.

 

Moment souvent attendu : on se presse autour des boites remplies de chutes de papiers (cadeaux, crépon, de soie, aquarelle, couleur, brillants …), de journaux, livres, cartes routières… on se chamaille un morceau de papier chinois doré… on s’étonne d’avoir le droit de déchirer un livre. Quand chacun a son « butin », retour au calme pour réfléchir à cette couverture qui sera la partie visible de tous. Certain font de l’abstrait à l’aide de petits morceaux de papiers collés, d’autres veulent que ce carnet garde précieusement  les photos de leur séjour ici et choisissent d’illustrer la couverture en créant ou dessinant un paysage du Larzac ou en collant des images glanées dans des magazines et qui représentes toutes les activités de leur séjour.

Quand tout est sec, quand l’attention se remet à vagabonder… place au montage du carnet: un titre, une petite perle, une fermeture personnalisée vient mettre le point final à ces 2h d’atelier. On tient son carnet à bout de bras pour mieux admirer son œuvre…. Et paré d’un grand sourire, son trésor sous le bras, bruyant, on file dans l’entrebâillement de la porte… laissant Céline, dans un atelier vide de rires mais rempli de petits bouts de papiers colorés et de bons souvenirs !

 

 

 

 

 

Autres infos récentes